Comment protéger votre smart home

Comment protéger votre smart home

Cédric
New Member
avril
avril

Le risque zéro n'existe pas. Pas même pour les objets connectés de la maison. Mais plutôt que céder à la panique, voici comment les protéger.

En novembre 2015, Kaspersky, un éditeur de logiciels de sécurité, mettait en évidence les failles de sécurité de plusieurs objets connectés pour la maison.

H182_B_Protection smart home.jpg

Le rapport citait des caméras sans fil et... Chromecast de Google, la petite clé HDMI en Wi-Fi que l’on branche sur son téléviseur. La faille permet de prendre le contrôle des autres objets connectés de la maison. Une fois que le hacker possède le mot de passe de votre réseau Wi-Fi, il peut facilement se connecter à la caméra de surveillance. Une faille identique, et toujours non résolue, touche une machine à café Wi-Fi.

La version Wi-Fi de la poupée Barbie sortie l'an dernier souffrait elle aussi d'une faille de sécurité qui permettait de capter des informations personnelles en prenant le contrôle du microphone. Barbie devenait donc... un outil de surveillance à distance.

Que risque-t-on vraiment ?

Les logiciels malveillants peuvent provoquer des troubles de fonctionnement des appareils connectés. Mais rassurez-vous, pour l'instant, ces attaques sont très peu nombreuses, car il n'existe pas de motivation à hacker un frigo ou un lave-vaisselle. Mais tant qu'il y aura des failles, elles pourront être exploitées. Mieux vaux donc se protéger.

Que faire pour se protéger?

> Surtout ne pas paniquer
Nous l'avons dit, il y a pour l'instant peu de risques d’attaques via des appareils qui se contentent d'automatiser des tâches domestiques. De plus en plus, les applications qui pilotent la maison sont équipées de couches de sécurité supplémentaires, comme la reconnaissance des empreintes digitales.

> Couper les appareils quand on n’en a pas besoin
Dans le cas des caméras de surveillance, il existe des solutions pour protéger sa vie privée. Certains appareils désactivent la caméra une fois que vous êtes à la maison, par exemple. Vous pouvez rallumer le système au moment de vous coucher.

> Sécuriser son Wi-Fi
Peut-être en faisant usage d'un réseau Wi-Fi isolé. De nombreux routeurs permettent désormais de créer un réseau «invité» (guest) pour ses amis et ses proches. Ce dernier ne donne pas accès aux autres ordinateurs de la maison, mais uniquement à Internet.

Ne choisissez pas la facilité. Le mot de passe de votre réseau doit être complexe. La meilleure combinaison ? Des lettres, des chiffres, une alternance de majuscules et de minuscules ainsi que des signes comme «;:"% !?§». Plus le mot de passe est long, plus il sera compliqué à décrypter.